Journal du projet

23 Juin 2016. Première journée chaude et ensoleillée de l’année. Le prototype de 1m² a produit 8,3 litres en 24heures, ce qui est

conforme aux expérimentations précédentes. Les opérations scientifiques et techniques sont terminées, maintenant l’opération communication commence, pour que des modèles soient construits dans des lieux qui en ont besoin, en espérant obtenir au moins 9 ou 10 litres d’eau distillée par m².

Ensuite le manuel de fabrication a été rédigé, avec une partie scientifique et les compte rendus de laboratoire, et publié sur Academia, ResearchGate et SlideShare le 10 juillet.

Un nouveau brevet avait été déposé (N°FR1600762) le 10 mai 2016 pour protéger la cœur du système, son tapis magique, et l’arrangement qui en découle.

 


20 avril 2016. Après 6 mois de tests, des centaines d’expériences, des milliers de mesures, la fabrication, modification, réglages de nombreux modèles dans le laboratoire-cave, les appareils ont enfin pu sortir dans le jardin, pour les premiers jours de soleil de l’année.

Cela a permis confirmer tout ce qui avait été expérimenté cet hiver au labo. Avec les dernières découvertes, un appareil sans aucune pièce mobile, peut être aussi performant que celui à moteur censé être ce qu’il y a de mieux. Ces deux appareils produisent entre 3 et 3,5 fois plus que le modèle classique connu depuis 150 ans.

Les étapes suivantes qui maintenant sont possibles : rédaction du brevet, rédaction de la publication scientifique, rédaction du descriptif de fabrication, fabrication et test d’un modèle de grande taille à Troyes, accélération des contacts avec des ONG en Afrique. On ne va pas chômer.


29 mars 2016. Un groupe de 7 étudiants de l’ESC et de l’EPF a travaillé sur ce projet pendant 7 mois et a fait du bon boulot. Ils ont trouvés le lieu d’implantation des premiers prototypes : le Sénégal à l’est de Mbour, où les puits dans la nappe phréatique deviennent de plus en plus salés.

Ils ont trouvés des contacts intéressés au Sénégal pour mettre tout cela en œuvre : une ONG très active dans les domain

es de l’accès à l’eau : World Vision fondation évangéliste américaine ; et les clubs service Lions de Dakar, en collaboration probablement avec le Lions Club de Provins. Ils ont créés une vidéo « draw my project » tout à fait remarquable LIEN. Ils ont commencés également à créer un mode d’emploi en image, à la manière

d’IKEA, pour fabriquer un dessalinisateur solaire. Puis ils ont trouvés et étudiés tout ce qui existait dans le monde comme dessalinisateurs solaires, ce qui nous facilitera la tâche pour la mise en œuvre finale. Bref un sacré soutien qui contraste avec ce que j’ai obtenu de l’UTT.


20 décembre 2015. Constatant -qu’aucune convention n’avait pu être signée avec l’UTT en 4 mois, que la transparence sur les travaux effectués par les 2 parties n’était pas réciproque, que l’un recherche des résultats tangibles et utilisables, tandis que l’autre a une stratégie exclusivement pédagogique, le président de l’ADUTT suspend à titre conservatoire la proposition de financement. Ce qui ne veut pas dire que le projet soit définitivement mort.


La dernière trouvaille

sur le net dénichée par l’équipe Master ICE : F Cubed Carocell en Australie.

Site principal et  Vidéos intéressantes Bien que les performances revendiquées soient plutôt bonnes, et le procédé

connu depuis plus de 50 ans, Leur expérience de terrain est très intéressantes. A voir absolument.

Sur Science et Avenir de ce mois l’osmose inverse moins énergivore et plus écolo : LIEN

A Lima au Pérou l’Université d’Engeneering et de Technology (UTEC.EDU.PE) transforme des panneaux publicitaires en générateurs d’eau potable. LIEN. Et une belle VIDEO


Le Grand Troyes organise, du 24 au 28 novembre 2015, à la Médiathèque du Grand Troyes, le Forum Climat, afin de permettre au plus grand nombre d’apprendre, comprendre et connaître les actions d’ores et déjà engagées.

En 2015, le thème retenu est le suivant : Agir pour l’avenir.

Plus d’une vingtaine de partenaires et invités vous présenteront les solutions développées localement. L’accent sera mis cette année sur le volet « adaptation au changement climatique ».

Nous avons un stand SolarDrop que j’ai installé ce matin. Si j’ai bien compris, ce sera le seul actif, en fonctionnement. EDF qui présente une maquette de centrale nucléaire ne compte même pas la faire fonctionner.

Vous pouvez y aller tous les jours de la semaine jusqu’à 19h, et comme vous êtes probablement plus compétent que les présentatrices locales, vous pourrez y présenter notre concept au grand public.

Atelier-rencontre « De l’eau potable pour tous » Samedi 28 à 16h30 à la Médiathèque du Grand Troyes

Comment répondre aux besoins vitaux en eau potable de populations totalement démunies.  Cyril Grandpierre montrera comment la recherche scientifique à l’UTT et les étudiants Troyens peuvent aider à résoudre ce problème.  Tout public. Entrée gratuite

Nous attendons 6.000 personnes sur la semaine.


Bonjour à toutes et tous,

Suite à l’information transmise par Cyril, j’ai participé à la première réunion de rencontre des étudiants impliqués dans le projet SOLAR DROPS le jeudi 12 novembre 2015 à l’UTT. 50 minutes riches et instructives dont voici une petite synthèse en pièce jointe.

En complément de celle-ci, quelques impressions personnelles :

– une soixantaine d’étudiants issus d’écoles différentes réunis autour d’un projet commun : ça fait plaisir à voir, vraiment !

– leurs premiers pas d’orateurs devant un public inconnu : ça rappelle des souvenirs, vraiment !

– l’ampleur de la tâche que représente la gestion d’un projet aussi pluridisciplinaire que SOLAR DROPS, je l’ai vu se matérialiser à cette réunion, vraiment !

– l’importance du rôle de l’ADUTT et la présence d’un ou de plusieurs membres aux côtés de Cyril à toutes les manifestations autour de SOLAR DROPS pour garder la boussole sur le cap d’origine, c’est important, vraiment !

Bien à vous,    Isabelle Blasson (Membre du conseil d’administration de l’ADUTT)


Novembre est chargé  :

Vendredi 6 novembre 2015, table ronde rencontre entre chefs d’entreprise africains et français organisé à Troyes par le Medef et le Conseil du commerce Extérieur. J’ai pu m’y faire inviter et faire une intervention pour présenter notre projet à une douzaine de patrons africains du sahel : Sénégal, Mali, Burkina Fasso, Cameroun et Madagascar. J’ai fait la moisson de cartes de visites pour les relancer par la suite.

Dimanche 8 novembre fini et testé au faible soleil bien bas sur l’horizon le démonstrateur N°6 destiné à être présenté au forum climat puis par la suite à servir de comparaison avec le N°5. La particularité du N°6 est qu’il est totalement statique, et d’une grande simplicité de fabrication, mais probablement moins performant.


Samedi 10 octobre. Fête de la Science à l’UTT.Le professeur Serge Rohmer et quelques uns de ses étudiants présentent notre projet de désalinisation solaire, avec en démonstration un petit désalinisation solaire à bricoler chez soi. Plusieurs centaines de personnes passeront les voir.


1er octobre2015. Contrairement à mes craintes, et malgré le froid (3° le matin et 19 l’après-midi) et les nuages de fin d’après-midi, le

démonstrateur N°5 a parfaitement fonctionné, en nous délivrant entre 12h30 et 18h, 1080gr d’eau, soit 4l/m² en automne par 48° de latitude Nord. Nous avons eu la visite de quelques étudiants travaillant sur le sujet : 3 camerounais, 1 iranien, 1 canadien et une bonne douzaine de gaulois, qui se sont succédés entre 13h30 et 18h. Il y a maintenant une cinquantaine d’étudiants qui vont travailler sur le sujet, il va falloir coordonner tout ça.


21 septembre – Bureau de Serge Rohmer enseignant chercheur à l’UTT, responsable du projet ADUTT. Après une grande demie journée d’amicale négociations sur le contrat ADUTT-UTT, il me fait découvrir le synoptique des organisations étudiantes impliquées dans le projet. Toutes les facettes de l’enseignement supérieur troyen participent, (chaque post-it est une association ou une classe) ou va y participer pour « prêter de leur intelligence pour lui donner à boire ». Ils sont des dizaines, c’est une petite armée qui se lève.


L’ADUTT a les honneurs de la presse régionale : le Matot Braine du 17 Aout 2015 ci joint.

Septembre c’est parti pour les étudiants troyens.

Mercredi 16 septembre, 6 étudiants de l’ESC et l’EPF

au Laboratoire d’Idées de l’UTT. Le groupe a été mis dans des conditions de travail collaboratif avec une expérimentation simple: 1 heure TOP chrono pour concevoir un produit (désaliniser 0.5L d’eau salée) à partir de divers matériels mis à disposition, puis présenter leur produit. Un débriefing sera prochainement organisé pour analyser le comportement du groupe qui devrait prendre le projet ADUTT/UTT comme projet de fin d’études.

Jeudi 17, 2 étudiants UTT en fin de cycle, spécialistes du prototypage sont venu travailler toute l’après midi sur le démonstrateur pour pouvoir réaliser le premier prototype amélioré à la halle industrielle de l’UTT. La réalisation et l’amélioration de ce prototype sera leur projet de fin d’études.

Jeudi 24 présentation du projet ADUTT/UTT à tous les étudiants de l’ESC pour créer un groupe de projet associatif.


4 septembre, Toute la matinée et déjeuner : conférence avec Jean-Paul Maïer et Assoumane Hassane Karanta, entre de multiples activités, ce dernier est commissaire aux Commissions Nationales des Droits Humains, représentant des organisations paysannes du Niger. Cette organisation qui couvre les 5 pays du sahel Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad, Mauritanie,  est l’instance de ces gouvernements pour la lutte pour les droits fondamentaux, dont l’accès au minimum vital d’eau.

Il s’engage à nous mettre en relation avec les universités de ces 5 pays, à informer et nous mettre en relation avec les ONG et clubs services locaux, à informer et nous mettre en contact avec le ministère de l’hydraulique du Niger. Et enfin à informer tous ces gens de notre projet et à commencer de chercher avec eux les zones dans lesquelles notre bidule serait utile voir vital.

Quand il aura bien creusé le problème qui est un peu nouveau pour lui, il serait susceptible de venir nous faire une conférence débat sur les problématiques de ces pays et comment notre projet pourrait participer (modestement) à leur solution. Il reviendra en France au plus tard en Février ou Mars.

Jean-Paul Maïer anc

ien directeur de la mission locale et spécialiste des actions humanitaires au Niger, contactera les ONG France Volontaires (en cours), l’association Eau Vive et SOS Sahel international. Pour rappel c’est en cours avec la Croix Rouge International.

Pendant ce temps là nos universitaires travaillent aussi et des contacts ont été pris pour que les étudiants de l’ESC, l’EPF, l’IUT et le BTS de St Jo, travaillent avec ceux de l’UTT sur le projet.

Et moi je me bats avec un contrôleur de l’office des brevets qui conteste des micros points de détail du brevet.


Les réunions de travail et les contacts se poursuivent sur le sujet.

17 juillet 2015, conférence téléphonique avec Jean-Michel Nicolle directeur du groupe EPF écoles d’ingénieurs. If s’engage à faire participer l’établissement de Troyes au projet.

15 juillet, j’ai pu prendre des contacts très prometteurs avec le Président de la Croix Rouge, dont une des actions prioritaires est l’accès à l’eau, l’évêque de Troyes qui transmettra aux organisations religieuses susceptibles d’être intéressées, et l’ancien ambassadeur de France au Mali qui a gardé des contacts avec de nombreux ministres ou anciens ministres.

13 juillet, très longue réunion de travail à l’UTT pour la mise au point des objectifs et dates clef avec Serge Rohmer et deux autres chercheurs de l’UTT.

7 juillet réunion avec Jean-Louis Chaperon Directeur des affaires internationales de l’ESC. Dès la rentrée l’ESC mettra une dizaine d’étudiants sur le sujet comme sujet de recherche principal, et encouragera tous les volontaires à une participation bénévole.

19 juin Julien de Freyman professeur à l’ESC et responsable du master international Innovation, Création, Entrepreneuriat suggère de créer un challenge sur le sujet entre les équipes du master.

Pour l’instant aucune réaction de la direction locale de l’EPF ni de l’IUT.


Mercredi 24 juin 2015. La température n’a pas dépassé les 24° dehors et 50 dedans, beau soleil avec quelques nuages, et pourtant le démonstrateur a produit 2240 grammes d’eau, soit 9 litres au m² (mais vu qu’il me manque plus de 2 heures de soleil dans mon jardin à cause des arbres, ça devrait pouvoir dépasser les 10 litres/m²/jour). Soit plus du double du modèle de référence et, de loin, la meilleure performance connue.

Vendredi 19 juin. L’INPI confirme l’enregistrement du brevet sous le N° FR15/01241.

Mercredi 17 juin, température maxi 24°C, journée ensoleillée avec quelques nuages, le démonstrateur N°5 de 0,25 m² a produit 2 litres d’eau distillée, soit 8 litres par m² et par jour. L’amélioration est due probablement au remplacement du plexi-pvc de 2mm par du verre à vitres de 3mm et quelques autres bricoles.

Un panneau de 3m² peut donc suffire à une famille, la faisabilité technique du projet est démontrée.

Semaine du 8 au 14 juin. Le démonstrateur a été réparé pendant le week-end et fonctionne maintenant correctement. Nous avons eu quelques belles journées plus ou moins ensoleillées, plus ou moins chaudes.


Lundi 8 juin. J’ai été invité par Serge Rohmer enseignant chercheur à l’UTT, à visiter le CREID (Centre de Recherche Interdisciplinaire sur le Développement Durable). Il m’a fait visiter ses installations, m’a présenté de nombreux collègues. Le projet est donc maintenant dans les mains de vrais scientifiques, qui ont toutes les compétences pour le faire aboutir.


Vendredi 5 juin, journée très chaude (32°C) et très ensoleillée. Ce matin j’ai sorti le démonstrateur N°5 fini tard la veille au soir.

En une demi heure au soleil la température est montée à 60°, puis j’ai mis l’eau salée, et en 1 minute la buée est apparue, et en 2 minutes la production d’eau distillée commençait, alors qu’il fallait jusqu’ici 30 à 60 minutes pour faire apparaitre la première goutte.

Le démonstrateur a eu quelques pannes (quand la température a dépassé les 66°C à l’intérieur, les pièces en PVC se sont mises à fondre), mais la production instantanée a été impressionnante, sans comparaison avec les autres modèles.


Et le 10 mai, après 2 semaines de pluie, on peut sortir un nouveau prototype N°4, d’une conception très originale.

La colle fond au soleil, du coup ça fuit de partout, mais le rendement a l’air bon. C’est probablement la bonne voie, mais il faut le reconstruire intégralement.


Premiers jours de soleil en Avril 2015, le banc de test découvre le soleil réel !

Modèle N°3 pour des dizaines de test et mesures.

Modèle de référence, pour les canots de sauvetage en mer.

La partie active noire fait 0.32 m², et la production maxi que j’ai obtenu a été de 1510 g, soit 4.7 l/m²/jour. Ce résultat remarquable est le fruit de 70 ans d’optimisation du modèle.